Environnement Eau Risques

Campagne nationale de prévention des feux de forêt et de végétation.

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, en collaboration avec le ministère de l'intérieur, l'ONF et Météo France, lance une campagne nationale de prévention des feux de forêt et de végétation.
L'objectif de cette campagne est de diffuser et faire connaître les bons réflexes à adopter face au risque de feu, tant pour veiller à ne pas en être la cause que pour s'en protéger.

https://www.ecologie.gouv.fr/gouvernement-lance-campagne-prevention-des-feux-foret-et-vegetation-2022



Passage en risque MODÉRÉ pour le risque feux de forêt

RISQUE ÉLEVÉ DE FEUX EN DORDOGNE

En raison du passage en risque sévère pour le risque feux de forêt en Dordogne par le SDIS, le Préfet du département a signé un arrêté préfectoral et un communiqué a été publié.

Pendant toute la durée du classement du département en risque sévère, de nouvelles mesures sont vigueur afin de prévenir les départs de feux, notamment concernant :

  • La circulation des véhicules motorisés sur les voies forestières ouvertes au public et localisées en massifs forestiers,
  • Les activités forestières et agricoles ainsi que les feux d'artifices et spectacles pyrotechniques.

Consulter l'arrêté : cliquez ICI

Consulter le communiqué de presse préfectoral sur le risque sévère de feu : cliquez ICI

ARRÊTÉ ABROGEANT INTERDICTION DE BROYAGE DE PAILLE

CONTROLE SANITAIRE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE

Pour consulter le bulletin du résultat d'analyse de l'eau du réseau d'eau potable obtenu à l'occasion du dernier contrôle sanitaire : cliquez ICI

Arrêté préfectoral et annexes portant mesures de restriction des usages de l'eau du réseau AEP 22 09 2022

Pour prendre connaissance de l'arrêté CLIQUEZ ICI

Pour prendre connaissance des annexes de l'AP : Cliquez ICI

Cartographie de la situation d'étiage au 22 09 2022

Arrêté portant pour les réseaux de distribution d'eau potable

Pour consulter l'arrêté cliquez ICI

Obligations légales de débroussaillement

L'Association Régionale de Défense des forêts contre les incendies (ARDFCI) vous explique largement et simplement les obligations légales   de débroussaillement (OLD).

Cliquez sur le lien suivant qui vous enverra vers la page dédiée aux feux de forêts, sur le site du Ministère de la Transition écologique : https://www.ecologie.gouv.fr/<wbr />feux-foret-et-vegetation?xtor=<wbr />SEC-27#KitCommunication

 

Défense contre les incendies avec le Syndicat Mixte Ouvert pour la Défense des Forêts Contre les Incendies

Défense contre les incendies

Le Syndicat SMO DFCI exerce, pour le compte de la Communauté d’Agglomération du Grand Périgueux, les compétences de création et d’aménagement de pistes DFCI ainsi que les missions suivantes :

La contribution à la défense contre les incendies dans les forêts, les landes et toutes autres superficies boisées pouvant propager les incendies

  • L’aménagement, la création, la mise aux normes et le renforcement des ouvrages dédiés à la DFCI et à la desserte forestière ;
  •  La cartographie des zones à risque et la constitution de bases de données descriptives et géo-référencées des équipements de prévention ;
  •  La communication, l’information et la sensibilisation sur le risque incendie et le débroussaillement.

Les chemins de DFCI ont le plus souvent un double usage en étant utiles à la protection incendie, mais également en permettant l’accès aux massifs boisés pour l’exploitation forestière.

Plusieurs actions ont été engagées, dont le recensement des pistes existantes, nécessitant à la fois un travail de terrain et de cartographie, réalisé en lien avec l’ATD ainsi qu’un travail de coordination avec les services incendie pour la remise en état de la signalétique des pistes existantes. Le SMO DFCI travaille également à la création de piste DFCI et sur la question du débroussaillement.

Le débroussaillement est obligatoire dans les zones exposées à un risque incendie. Cela consiste à maintenir propres les terrains situés à moins de 200 mètres des bois et forêts, et ce dans l’objectif de limiter la propagation du feu en cas d’incendie.
En fonction des situations d’implantation des habitations, le périmètre à entretenir par le propriétaire peut impacter la propriété voisine.
Cette obligation, placée sous la responsabilité du maire
, est donc difficile à mettre en œuvre.

Bien que non compétent sur le sujet, et devant la forte demande des communes, le syndicat SMO DFCI a mis en place des missions test de sensibilisation au risque incendie.
Le syndicat n’exerce pas la compétence d’entretien de ces pistes, entretien limité mais demandant de la proximité et une bonne connaissance du terrain.

C’est pourquoi le Conseil Communautaire du 30 juin 2022 a décidé d’acter l’exercice de cette compétence par les communes.
Les conseils municipaux seront sollicités pour délibérer sur cette modification statutaire.


RESTAURATION DE ZONES HUMIDES avec le Syndicat Mixte du Bassin de l'Isle

Les zones humides sont des milieux très divers tels que des prairies, des boisements, des tourbières, des landes, etc., qui sont régulièrement inondés ou gorgés d’eau.

Elles assurent des fonctions essentielles pour les hommes, d’autant plus dans un contexte de changement climatique global et d’intensification des évènements climatiques extrêmes :

  • Fonction hydrologique : elles agissent comme des éponges en absorbant l’eau en période de crue (prévention des inondations) et en la restituant au cours d’eau en période d’étiage (atténuation des sécheresses)
  • Fonction biogéochimique : elles agissent comme des filtres naturels en permettant de retenir et stocker les matières en suspension, les micropolluants organiques, en dégradant l’azote et le phosphore, et en participant au stockage du carbone atmosphérique (amélioration de la qualité de l’eau)
  • Fonction écologique : les zones humides sont des réservoirs de biodiversité, les amphibiens, 50% des oiseaux et 30% des plantes dépendent des zones humides, et de nombreuses autres espèces les utilisent pour une partie de leur cycle de vie (lieu de vie, de repos, d’alimentation, de reproduction, etc.)
  • Support d’activités économiques et de loisirs : promenade et découverte de la nature, chasse, pêche, ressources (bois, foin et pâturages pour l’agriculture), etc.

Malheureusement, alors qu’il coûte 5 fois moins cher de protéger les zones humides que de compenser la perte des services qu’elles nous rendent gratuitement, ces milieux sont menacés au niveau national et même mondial : 50% des zones humides ont disparu en France au cours du siècle dernier. Les principales raisons sont l’urbanisation et les routes, l’intensification de l’agriculture et de la production forestière, l’aménagement des cours d’eau, l’extraction des matériaux et les prélèvements d’eau.

C’est pourquoi le Syndicat Mixte du Bassin de l’Isle, collectivité mettant en œuvre la compétence GEMAPI (Gestion de l’Eau, des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations), porte un projet de restauration des zones humides de têtes de bassins versants afin de préserver et restaurer les fonctionnalités de ces milieux.
Ces actions de restauration peuvent consister en la remise en prairies de parcelles cultivées et boisées ou de plans d’eau, plantations de boisements alluviaux, etc.

En savoir plus ?
Vous êtes propriétaire de parcelles situées en zones humides ou d’étangs, rendez-vous sur le site Internet ou la page Facebook du Syndicat Mixte du Bassin de l'Isle en cliquant sur les liens ci-dessous :

Téléphone : 05.53.80.58.51